juin 04

Financement de la dépendance : quelles sont les solutions possibles ?

financement réforme assurance dépendance

Comment va être financée la dépendance ? C'est l'un des prochains défis auquel sera confronté le nouveau président de la République

On ne sait toujours pas si la journée de solidarité, le lundi de Pentecôte pour une partie des salariés français, sera toujours d’actualité l’année prochaine. Cela dépendra de la position du nouveau gouvernement Hollande. Le candidat socialiste a simplement annoncé durant la campagne présidentielle que la réforme de la dépendance ferait partie des premières priorités et qu’une nouvelle contribution serait mise en place pour le financement de la réforme de la dépendance. Mais on ne sait toujours pas qui devra payer cette contribution : l’employeur ? le salarié ? et même si cette mesure entrerait en mesure rapidement ou serait repoussée à un date ultérieure durant le prochain quinquennat.

Combien coûte la dépendance aujourd’hui ?

On compte actuellement plus de 1 million de personnes dépendantes en France. Le coût de la dépendance est aujourd’hui estimé à près de 35 milliards d’euros par an, dont près d’un tiers (soit 10 milliards d’euros) sont déjà pris en charge par les familles, le reste étant à la charge de la Sécu et des collectivités territoriales. Parmi les 25 milliards restants, déjà 5 milliards sont consacrés au financement de l’Aide Personnalisé à l’Autonomie (APA)

Les progrès médicaux et l’allongement de l’espérance de vie vont cependant alourdir le besoin de financement dans les prochaines années et décennies. Dans 20 ans, le besoin pourrait ainsi être de 50% supplémentaires.

Quelles sont les solutions envisagées pour financer l’assurance dépendance ?

On le sait, l’ex président Sarkozy a plusieurs fois repoussé la réforme nécessaire de l’assurance dépendance, en raison principalement de la crise économique majeure qui touchait alors l’Europe. C’est donc à son successeur de trouver la solution pour cette problématique de la perte d’autonomie. Les propositions sont cependant déjà disponibles : le débat national sur la dépendance a en effet permis de collecter les propositions pour le financement de la dépendance, articulées autour de 3 orientations distinctes :

  • augmenter le financement public, ce qui reviendrait probablement à alourdir les impôts
  • rendre l‘assurance dépendance privée obligatoire à partir d’un certain âge (par exemple pour les personnes de plus de 50 ans)
  • taxer davantage les successions au moment du décès de la personne dépendante

L’équipe de campagne du candidat socialiste François Hollande avait repoussé la solution de la garantie dépendance privée. François Hollande avait lui même privilégié la mise en place d’une contribution obligatoire, « une taxe sur la dépendance« , lors d’une interview donnée sur TF1 lors d’une émission politique. Aujourd’hui, les observateurs traduisent cette proposition par deux possibilités :

  • augmenter les taxes patronales pour le financement de la dépendance
  • ajouter quelques points à la CSG pour répondre au besoin

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>