mar 13

Nicolas Sarkozy sur la réforme de la dépendance : seulement en 2013

nicolas sarkozy réforme de la dépendance

N. Sarkozy sur la réforme de la dépendance : "en 2013. Quand le déficit sera revenu à 3% du PIB". Crédit photo : AFP

Invité de l’émission « Paroles de Candidat » sur TF1 lundi soir, Nicolas Sarkozy s’est prononcé brièvement sur le sujet de la dépendance. Il a indiqué qu’en cas de réélection, il prévoit de mener à bien la réforme de la dépendance, dont il avait fait l’une de ses promesses de campagne en 2007. Réforme qui n’aura finalement jamais vu le jour, plusieurs fois reportées.

Réforme de la dépendance : « les bases en 2013″

Le président de la république sortant a cependant donné deux contraintes à la mise en place de la réforme de la dépendance : un calendrier, pas avant 2013, et une condition, que la situation économique du pays se soit redressée d’ici là, quand le déficit sera revenu à 3% du PIB national. Il a en effet déclaré : « En 2013, quand le déficit sera ramené à 3% du PIB, à ce moment-là, nous pourrons poser les bases d’une réforme de la dépendance« .

Interrogé sur le pourquoi du report de cette réforme de la dépendance, le candidat de l’UMP à l’élection présidentielle a indiqué : « Je n’ai pas voulu faire la réforme de la dépendance, ça voulait dire des prélèvements en plus et créer une nouvelle allocation. Je ne voulais pas le faire alors que la France n’avait pas résolu son problème de déficit. »

Nicolas Sarkozy sur TF1 : un succès mitigé

L’émission « Parole de candidat » avec Nicolas Sarkozy sur TF1 a réuni environ 4,6 millions de téléspectateurs, soit une audience de 19% de part de marché, soit un peu moins que la même émission ayant réuni Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen la semaine dernière (4.8 millions, 19.8% d’audience).

Mais Nicolas Sarkozy et la dépendance font beaucoup mieux que les précédents invités de l’émission de TF1 : François Hollande (3.2 millions de téléspectateurs, 12.7%) et surtout François Bayrou (8.8% de part d’audience). Le président de la république n’est finalement battu que par Cold Case sur France 2 (6.6 millions de téléspectateurs). La réforme de l’assurance dépendance n’est plus une « affaire classée » pour le candidat à la présidentielle.

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>