sept 23

Dépendance : « la situation n’est plus tolérable »

uniopss dépendance

Dépendance : la situation n'est plus tolérable

L’Uniopss (Union Nationale Interfédérale des Ouvres et Organismes Privés Sanitaires et Sociaux), englobant notamment les secteurs de l’hébergement d’urgence et l’aide aux personnes âgées, indique que la situation « n’est plus tolérable » en raison du manque de moyens financiers.

L’Uniopss et la dépendance

L’Uniopss  est une association reconnue d’utilité publique (sur le modèle loi 1901), qui regroupe 25 000 établissements et services privés à but non lucratif du secteur social, médico-social et sanitaire. Elle s’est notamment donnée comme missions :

  • Organiser une concertation et une représentation transversales
  • Valoriser le secteur à but non lucratif de solidarité, en France et en Europe et contribuer à sa modernisation
  • Veiller aux intérêts des personnes fragiles dans la construction des politiques sociales

Réforme de la dépendance : les problèmes ne sont plus tolérables

Le président de l’Uniopss, Dominique Balmary, appelle l’État à « adapter la politique de désendettement pour préserver la situation des plus fragiles, laquelle est en train d’empirer« , ajoutant que  « les problèmes de l’hébergement, de l’accès aux soins des plus fragiles, de l’accompagnement des plus vulnérables et de ceux atteints de solitude ne sont plus tolérables« .

M. Balmary a également regretté que « trop de décisions se prennent encore de façon brutale, parfois aveugle, sans autre logique que financière« , visant particulièrement le report de la réforme sur la dépendance.

Source : Le Figaro

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>