mar 13

Des mesures pour la dépendance bientôt annoncées

La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a indiqué qu’un rapport sur la dépendance lui sera remis à la fin du mois de mars 2019 (le 28 exactement). Ce rapport sera la base de la future loi sur la dépendance et l’autonomie, selon la ministre qui a annoncé la nouvelle à l’occasion des Assises Nationales des EHPAD qui se tenaient à Paris le 12 et 13 mars 2019.

La ministre de la santé a indiqué que « des mesures fortes seraient prises rapidement » concernant la dépendance et la perte d’autonomie, tout en déplorant « l’Ehpad Bashing » dont sont victimes les établissements accueillant les personnes âgées, dans la presse, dans les reportages ou les ouvrages dédiés à la dépendance.

L’annonce intervient quasiment un an après la forte mobilisation des Ehpad en 2018, qui dénonçait la situation très difficile des établissements acceuillant des personnes âgées dépendantes.

Les annonces de la ministre sont très attendues par le personnel exerçant dans le secteur du grand âge, que ce soit en établissement spécialisé (Ehpad notamment) ou dans le secteur de l’aide à domicile. Se posent notamment les questions suivantes :

  • le manque de personnel dans les Ehpad
  • la difficulté à recruter dans les métiers liés au grand âge (aide soignant, auxiliaire de vie)
  • les budgets serrés des Ehpad, empêchant le recrutement de personnel en nombre suffisant
  • la dégradation des conditions de travail
  • lever les freins au maintien à domicile
  • le reste à charge important des familles dont un proche réside en Ehpad

L’ancienne ministre de la Santé, Michèle Delaunay, estime que « la clé, c’est la revalorisation des métiers du grand âge ». Revalorisation tant sur les salaires que sur les évolutions de carrière, notamment par la formation en créant des diplômes intermédiaires permettant d’évoluer professionnellement. Des mesures qui devraient permettre de renforcer l’attractivité des métiers du grand âge.

Un spécialiste du grand âge, ex-député à l’assemblée nationale, estime que le grand âge représente un budget public de 24 milliards d’euros, auquel il convient d’ajouter 6 milliards d’euros pris en charge par les familles. Il faudrait en trouver 10 supplémentaires avouait récemment le président de la République Emmanuel Macron. Une tâche qui s’annonce compliquée.

Le rapport et la loi tant attendus par les professionnels du secteur et les aidants doit permettre de répondre à la problématique de l’autonomie : la France compte aujourd’hui 1.5 million de personnes âgées de plus de 85 ans. Ce chiffre devrait atteindre 5 millions dans 30 ans.

«

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>